Archive

Louise Bourgeois

Une exposition est consacrée à l’œuvre de Louise Bourgeois sur Eugénie Grandet et la fascination que lui inspire ce personnage balzacien.
Elle se déroule à la maison de Balzac jusqu’au 6 février 2011, 47, rue Raynouard, Paris 16e.
Artiste et sculpteur franco-américaine, Louise Bourgeois est morte à New York en mai dernier à l’age de 98 ans alors qu’elle venait d’achever un travail sur l’héroïne de Balzac. Célébrée au niveau mondial elle est surtout connue pour ses sculptures géantes, très empreintes d’éléments autobiographiques et psychologiques. L’œuvre qui vient à l’esprit de tous est probablement l’araignée d’acier gigantesque intitulée Maman et réalisée en hommage à sa mère, celle qui tisse les liens, symbolise la grandeur, la force et de façon ultime celle qui protége.

Parce que la figure d’Eugénie, étouffée puis finalement brisée par un père dominateur, lui rappelle douloureusement la sienne, l’artiste s’identifie au personnage et retravaille son propre passé, ses blessures, à travers gravures, peintures, compositions et petites pièces de broderie.

La maison musée de Balzac située dans le seizième arrondissement, étroite et sombre, souligne avec justesse le sentiment d’oppression, de solitude et de mélancolie évoqué par la vie d’Eugénie et illustré par les œuvres de Bourgeois.

Advertisements